Scénario du Messie: Episode 7, Partie 2

CECILIA PEEK: Je pense que l’expression l’Âge des ténèbres s’applique très bien à n’importe quelle période de l’histoire où l’autorité de Dieu sous la forme de la prêtrise n’est pas présente sur Terre. Alors, je crois que c’est approprié pour les années que l’on considère traditionnellement comme l’Âge des ténèbres dans ce sens.

Par contre, la période que l’on considère traditionnellement comme l’Âge des ténèbres, c’est-à-dire le Moyen Âge, la période médiévale, était une époque de grande foi, où des savants profondément religieux s’efforçaient d’interpréter, de comprendre et d’articuler leur théologie et leur foi en Dieu de manière très intéressante. Je ne considère donc pas du tout cette période comme un Âge de ténèbres.

MILTON BACKMAN: On peut dire que la Restauration commença quand Joseph Smith entra dans ce bosquet. Il n’avait pas 15 ans, et il s’est agenouillé pour prier. Il essayait de savoir à quelle église il devait adhérer, car il savait qu’il avait péché. Il demanda à d’autres : « Que dois-je faire pour être sauvé ? » De fait, pendant trois ans, il a cherché, étudié, sans trouver de réponse satisfaisante. Alors, il entra dans un bosquet, suivant le conseil de Jacques : « Quand un homme manque de sagesse, qu’il demande à Dieu. » (Jacques 1:5). Il s’agenouilla pour prier.

La première chose qu’il découvrit, c’est que le pouvoir du Mal est réel et très fort. Il a cru être détruit. Puis il s’est senti soulagé et il vit une lumière briller. Dans cette lumière, il vit deux personnages radieux, dont il a dit plus tard qu’ils avaient « des traits et un caractère identiques ». (Histoire de l’Eglise 4:536).

Pendant sa vision, il apprit que Jésus est le Christ. C’est l’une des grandes vérités qui lui furent révélées : l’Expiation de Jésus-Christ. Le Christ était le Rédempteur et le Sauveur du monde. À ce moment-là, il apprit aussi que Jésus allait revenir. Il découvrit donc le Retour du Christ, et il apprit beaucoup de choses sur le Sauveur de l’humanité, sur la réalité de l’apostasie. Il apprit que l’autorité n’était pas sur Terre, que les doctrines n’étaient pas sur Terre.

Ce fut donc une vision remarquable, où Joseph Smith fut initié à l’Évangile de Jésus-Christ.

SUSAN EASTON BLACK: Quand on pense au jeune Joseph Smith, ce jeune homme qui vivait dans une ferme… Il vivait à l’ouest de l’État de New York, à Palmyra, dans la région de Manchester. Alors, le fait que le Père et le Fils lui soient tous deux apparus est vraiment extraordinaire. Quand il sortit du bosquet, je ne crois pas que Joseph Smith se soit rendu compte que la Restauration était en cours, et qu’il venait d’en voir la première scène.

MICHAEL D. RHODES: Dans plusieurs prophéties de l’Ancien Testament, on trouve l’idée de parler à partir de la poussière, de choses qui sortent de la poussière. Il est clair que c’est une référence à l’apparition du Livre de Mormon, qui précède le Retour du Christ. « J’entendrai ce que Dieu le Seigneur me dira, car Il parlera de la paix pour Son peuple et Ses saints. La vérité sortira de la Terre, et la justice nous regardera du Ciel » (Psaumes 85:8, 11). C’est une belle image de la révélation qui vient d’en bas, ainsi que la révélation qui descend du Ciel.

PAUL Y. HOSKISSON: On se rend compte que le Livre de Mormon est l’un de ces signes. Sa venue sonne le début des derniers jours et la restauration de l’Évangile de Jésus-Christ. Bien sûr, la venue du Livre de Mormon apparaît dans plusieurs prophéties de l’Ancien Testament.

Verset 4 « Tu seras abaissée, ta parole viendra de terre, Et les sons en seront étouffés par la poussière, Ta voix sortira de terre comme celle d’un esprit familier, Et c’est de la poussière que tu murmureras tes discours. » (Ésaïe29:4).

Le texte hébreu a ici un autre sens, que je trouve assez important. Quand on lit l’Ancien Testament, le mot qui est traduit par esprit familier est ov, c’est-à-dire un esprit parlant depuis le royaume des morts. Le Livre de Mormon a sans aucun doute un esprit familier. Quand on le lit pour la première fois, il semble familier. C’est quelque chose que l’on reconnaît. Je crois que c’est vrai à la fois de la Bible et du Livre de Mormon. Ces prophètes de l’Antiquité sont morts depuis longtemps, ils ont été enterrés et ils nous parlent de la terre, sortant de la poussière.

JOHN TANNER: Il est significatif que les tout derniers mots prononcés par Jésus sur le Mont des Oliviers à Ses disciples, avant de monter au Ciel, soient une prophétie du signe qui se manifesterait avant qu’Il revienne dans toute Sa gloire. « Vous serez mes témoins, à Jérusalem et dans toute la Judée, en Samarie et jusqu’aux confins de la Terre. »

C’est une prophétie qu’Il prononce avant Sa crucifixion. Car « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. » (Matthieu 24:14). Cela n’adviendra pas tant qu’Il ne sera pas revenu.

messiah jesus christ mormon filmMICHAEL RHODES: v’daber alechem komar adonai yahweh hinneh ani loqeha et baneh yisra’el miben hagvoyim asher halekusam v’qibas’ti otam misaviv v’habeti votam el ad’matam: v’asiti otam l’gvoy ehad.« Et tu leur diras : ‹ Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, je prendrai les enfants d’Israël au milieu des nations où ils sont allés, je les rassemblerai de toutes parts, et je les ramènerai dans le pays. Je ferai d’eux une seule nation.  › » (Ézéchiel37:22). Nous voyons donc l’Évangile de Jésus-Christ magnifiquement réalisé, prêché dans le monde entier, utilisant principalement le Livre de Mormon pour rassembler le peuple d’Israël dispersé dans le monde entier.

« Et toi, fils de l’homme, prends une pièce de bois et écris dessus : ‹ Pour Juda et pour les enfants Israël, qui lui sont associés.  › Prends une autre pièce de bois et écris : ‹ Pour Joseph, bois d’Ephraïm, et de toute la maison Israël, qui lui est associée.  › Rapproche-les l’une de l’autre pour en former une seule pièce en sorte qu’elles soient unies dans ta main. » (Ézéchiel 37:16-17).

KERRY MUHLESTEIN: Le chapitre 37 d’Ézéchiel est magnifique, avec toutes ses prophéties sur la venue du morceau de bois de Juda et de celui de Joseph. En tant que Saints des Derniers Jours, nous le lisons parfois de manière un peu simpliste et nous nous faisons du tort en parlant de cela à nos amis chrétiens et juifs de manière trop schématique. Car quand on regarde le contexte, qu’on le lit attentivement et qu’on comprend de quoi il s’agit, ce passage parle principalement de tribus. Nous aimons penser que ces morceaux de bois sont les bâtons autour desquels on enroulait les parchemins, et il y a certainement de cela, mais ce dont il est surtout question, c’est de la tribu de Juda et celle de Joseph. Elles ont été en guerre presque tout au long de leur histoire, en tant que royaume du sud et royaume du nord, ou royaume de Juda et royaume d’Israël. Dans le meilleur des cas il y avait une forte tension entre elles. Mais avec le Retour du Christ, elles seront unies.

Ces morceaux de bois qui ne font plus qu’un font essentiellement référence à l’union de ces deux tribus. Et pourtant, au milieu de tout cela, il y a un fabuleux sens caché. De nombreuses prophéties, surtout celles d’Ésaïe, de Jérémie et d’Ézéchiel, sont volontairement à double sens. Le sens caché, c’est l’instrument qui provoquera l’union de ces deux tribus.

PAUL HOSKISSON: Il y avait plusieurs supports d’écriture à l’époque. On pouvait écrire sur du parchemin ou sur du vélin. Les Babyloniens écrivaient sur de l’argile. Ils avaient aussi ce que l’on appellera plus tard un diptyque. C’était un panneau de bois dont le creux était rempli de cire, et pouvait être utilisé pour prendre des notes. Une fois qu’on avait pris des notes et qu’on les avait transférées sur un support plus permanent, on lissait la cire, et on pouvait la réutiliser à volonté. Ce qu’il veut dire, c’est : prenons deux de ces tablettes et écrivons quelque chose dessus. Prenons-en une pour Joseph, ou Ephraïm, et une pour Juda. Nous savons donc que c’est une référence à l’Ancien Testament et probablement au Nouveau Testament, venant de la maison de Juda, et du Livre de Mormon venant de la maison d’Ephraïm. C’est une prophétie remarquable, qu’il fait là. Bien sûr, la mission du Livre de Mormon, expliquée ensuite au chapitre 37, c’est d’unir par sa venue les deux maisons. Il est censé les unir par la bonne doctrine et la bonne compréhension, par la connaissance du Messie, et de qui était Jésus-Christ.

ANDREW SKINNER: À propos du rassemblement d’Israël dans les derniers jours, le prophète Jérémie dit, au nom du Seigneur Dieu d’Israël : « Voici : je les rassemblerai de tous les pays où je les ai chassés…. Je les ramènerai dans ce lieu, et je les y ferai habiter en sûreté…. Je traiterai avec eux une alliance éternelle… Et je les planterai véritablement dans ce pays, de tout mon cœur et de toute mon âme. » (Jérémie 32:37–41). Cette déclaration prophétique porte l’idée non seulement d’une union spirituelle mais aussi d’un rassemblement physique réel sur cette terre promise par Dieu à Abraham, Isaac, et Jacob il y a si longtemps.

CAMILLE FRONK OLSON: Le rassemblement d’Israël, cette promesse, l’importance qu’elle a pour le Seigneur, nous ramène à la grande alliance Abrahamique . Dans cette alliance, le Seigneur promit à Abraham que par ses enfants, les enfants d’Abraham, toutes les familles de la Terre seraient bénies, instruites selon l’Évangile. Et ceux qui croiraient en l’Évangile seraient intégrés à cette alliance. Cette promesse de l’alliance abrahamique est un fil tissé tout au long des Évangiles, dans chacun des livres des Écritures, dans chaque dispensation. Et cela nous rappelle qu’une fois que l’on sait qu’on est un enfant d’Abraham, qu’on est entré dans l’alliance, il y a cette remarquable responsabilité, cette opportunité qu’a prophétisée Jérémie : Il demande à des pêcheurs d’aller pêcher et de ramener les hommes et les femmes du monde entier. C’est l’idée qu’en tant que fils ou fille d’Abraham, nous avons une remarquable opportunité d’aller aider les autres à la trouver aussi. C’est cette greffe sur l’arbre de vie qu’est Jésus-Christ dans le rêve de Léhi. Cette greffe est un pas vers le Christ, qui nous scelle à Lui, nous fait entrer dans Sa famille. C’est cela, la promesse du rassemblement d’Israël. Il n’a pas oublié Ses enfants. Comme l’a dit Ésaïe, Il nous a gravés dans la paume de Sa main. Il ne nous oubliera pas. Ce rassemblement est une preuve puissante de la réalité de cette alliance.

ANDREW SKINNER: Quand je suis venu à Jérusalem il y a des années, elle était en reconstruction. Elle était loin de ressembler à ce qu’elle est aujourd’hui. Je traversais l’une des places du quartier juif de Jérusalem et j’ai vu des hommes âgés marchant les mains dans le dos, des femmes poussant leur bébé dans une poussette, et des enfants jouant sur la place. Et j’ai pensé à ce passage : « Ainsi parle l’Éternel. Je retourne à Sion, et je veux habiter au milieu de Jérusalem. Jérusalem sera appelée ville fidèle, et la montagne de l’Éternel des armées, montagne Sainte. Ainsi parle l’Éternel des armées. Des vieillards et des femmes âgées s’assiéront encore dans les rues de Jérusalem, chacun le bâton à la main, à cause du grand nombre de leurs jours. Les rues de la ville seront remplies de jeunes garçons et de jeunes filles, jouant dans les rues. » (Zacharie 8:3–5). Je suis sûr qu’après la destruction du premier temple en 586 avant J.C. et du second temple en 70 après J.C., même avec les problèmes qu’a dû affronter le tout jeune État Israël en 1948, personne n’aurait jamais pu prédire aussi exactement ce que le Seigneur allait provoquer en temps voulu. Et Il l’a fait, je l’ai vu.

J’ai retenu une précieuse leçon. Il vaut toujours mieux faire confiance aux promesses du Seigneur que donner crédit à l’érudition profane. Car les savants n’auraient pas pu prédire ce que nous voyons se dérouler en ce moment sous nos yeux.

NOEL B. REYNOLDS: The gathering has both a literal and a spiritual dimension to it. And certainly the Jewish view of it has pretty much always been focused on the literal gathering of those who are of the blood of Israel. It is the case that because of this literal understanding, that throughout history people throughout the world have been acquainted with the idea that God can have covenants with people on earth which He will fulfill.

CAMILLE FRONK OLSON: « And then shall the remnants, which shall be scattered abroad upon the face of the earth, be gathered in from the east and from the west, and from the south and from the north; and they shall be brought to the knowledge of the Lord their God. And the Father hath commanded me that I should give you this land, for your inheritance » (3 Néphi 20:13–14) .Il s’agit donc d’une autre terre promise, d’un autre héritage. Puis le texte leur dit : En tant que graine d’Abraham, le Père m’a élevé vers vous en premier et envoyé pour vous bénir, détourner chacun d’entre vous de votre immoralité pour que vous puissiez ensuite aller chercher les autres.

Le Président Kimball faisait référence à cela quand il parlait de ceux qui venaient au Christ au Mexique. Le Mexique deviendra leur terre d’héritage. Les Suédois feront de la Suède leur terre d’héritage. Cela suggère à nouveau que partout où le peuple de Dieu a établi une alliance, partout où un temple est construit, nous avons un pays d’héritage, un puissant rappel de la présence de Dieu, où Il les instruira, les protègera et les dirigera afin qu’ils reçoivent toute la plénitude de l’Évangile.

NOEL REYNOLDS: Au final, il s’agit des croyances et de la foi des individus. Toutes les images de rassemblement en viennent à ce point. Pour chaque être humain, la question est : « Cette personne va-t-elle se repentir et croire au Saint d’Israël ? Si c’est le cas, cette personne rejoindra le rassemblement.

KENT BROWN: Ces portes sont désormais fermées mais les jours de célébration et de prière, elles débordaient à l’époque de fidèles qui allaient et venaient. Ils sortaient de ces portes, sur ces marches, qui sont celles d’origine. Ils devaient passer devant l’homme né aveugle. Car c’est là que Jésus trouva cet homme et le guérit. Vous vous souvenez de l’histoire. Il prit de la boue et l’appliqua sur ses yeux, l’envoya en bas de la colline aux Bains de Siloé et quand il revint, il voyait.

Je crois que ce miracle diffère du miracle précédent dans l’Évangile selon Jean, où Jésus guérit un homme de l’autre côté du périmètre du temple, un homme malade depuis 38 ans. Cet homme l’avait rejeté. L’homme né aveugle l’a accepté.

Je crois que c’est le mystère que tout le monde doit affronter. Comment dois-je répondre à ce Jésus ? Ce sera le cas jusqu’à Son retour.

Allez à l’ Episode 7, Partie 3


Droit d'auteur © 2019 Messie - Voici l'Agneau de Dieu. Tous droits réservés.
Ce site n'est pas propriété de ou affilié à l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (parfois appelé LDS Mormon ou église). Les opinions exprimées ici ne représentent pas nécessairement la position de l'Eglise. Les opinions exprimées par les utilisateurs individuels sont de la responsabilité de ces utilisateurs et ne représentent pas nécessairement la position de l'Eglise. Pour les sites officiels de l'Eglise, s'il vous plaît visitez LDS.org ou Mormon.org.